Olivier GABIN, mes fictions

Fictions fraîches directement de l'auteur aux lecteurs !

ET MAINTENANT, QUELQUE CHOSE DE COMPLÈTEMENT DIFFÉRENT… OU PAS !

Bonsoir,

Chose promise, chose due, sous la forme d’une nouvelle série de romans. Mais, cette fois-ci, dans la continuité de deux séries de nouvelles : Les Enquêtes de “Rational Thinking” et Special Air Research Unit. J’ai décidé de faire un deux en un, et le premier opus de la série est publié aujourd’hui. Intitulé Ce n’est pas la Fin du Monde (Tel que nous le connaissons), ce roman reprend tout le contexte, les personnages et les axes narratifs développés dans les deux séries précités. Avec, toutefois, quelques changements.

Le plus notable étant qu’il n’y a désormais un seul roman à la place de deux séries. Cela est du à la fois au fait que je commence à atteindre la limite d’intérêt pour les sujets ovnis/paranormaux qui ont sous-tendu ces deux séries de nouvelles en étant pas loin d’avoir épuisé le sujet, une fois les principales âneries démontées. Donc, deux séries de nouvelles devenaient trop prenantes pour cette ligne de récits.

L’autre motivation, c’est qu’avec un nouvel axe narratif, je peux désormais changer d’approche pour la présentation du récit. J’ai choisi pour cela de prendre comme narratrice un personnage qui, jusqu’ici, n’apparaissait que comme personnage secondaire à l’intrigue. Ce n’est pas nouveau, j’ai fait ça avec toute la série Une Journée de Septembre, mais j’ai pensé qu’il était utile, pour ne pas écrire la nouvelle de trop qui coulerait la série (prévue jusqu’en 2021) de varier le postulat de base autrement que sur la forme.

Enfin, avec le format roman, je compte explorer plus en profondeur la vie de mes personnages. C’est d’ores et déjà visible avec ce roman, mais ça sera renforcé avec le roman de l’année prochaine, qui sera raconté par une autre narratrice, je vous laisse la surprise…

En bref, une nouvelle série avec une base solide, et des lectures que j’espère intéressantes à venir avec Aventures Rationalistes, la nouvelle série de romans que j’inaugure aujourd’hui. Bonne lecture !

ROMAN RATIONALISTE, DEUXIÈME ÉPISODE

Bonjour,

Avec quelques difficultés dues à la fois au temps que j’ai mis pour publier le tome 2 de mon roman sur l’indépendance de l’Irlande (2 mois de retard suite à des problèmes familiaux, plus une histoire des plus intense qui a largement débordé les 15 chapitres habituels), plus les circonstances qui sont ce qu’elles sont (télétravail intensif pour cause de confinement), j’ai quand même réussi à vous livrer le second roman de la série « Aventures Rationalistes » dans les délais que j’envisageais, soit début juin, un mois avant la reprise du travail sur mon roman sur l’Irlande.

Comme avec l’opus précédent, j’ai profité de la fin de cette série, toujours prévue pour le premier semestre 2021 avec un dernier roman, pour changer largement ma façon de rédiger par rapport aux séries « Rational Thinking » et « SARU » dont cette série de romans est la suite et la fin. Pour cause de ce que j’estime être un épuisement du sujet, j’ai orienté mon récit sur un personnage que l’on n’avait vu que par les yeux de la narratrice habituelle de la série « SARU ». Je pense ne pas avoir fait le roman de trop, sachant que le troisième épisode, prévu pour le premier semestre 2021, sera nettement plus fictionnel et, surtout, avec une approche radicalement différente sur le reste de la série, en guise de conclusion à une aventure dans laquelle je me suis lancé il y a de cela sept ans.

Pour la suite, j’ai mon roman historique sur l’Irlande, dont le tome 3 va couvrir une période quasiment inconnue en France, mais qui a façonné le paysage politique de ce pays de manière radicale, avec le début du chantier en juillet. Sauf calamité toujours possible, sortie à la fin de l’année, j’aurai l’occasion de vous en reparler.

À plus long terme, j’ai deux projets qui sont « fermes et définitifs », si j’ose dire. Le principe d’une longue saga de SF en cinq tomes est acté, début de la rédaction au second semestre 2022. J’en suis à la définition des personnages, et c’est prometteur. Pour le second semestre 2021, j’ai l’idée, actée depuis peu, d’un roman « britannique » en ouvrage unique avec, comme idée de base, d’y faire apparaître tous mes personnages des séries passées, dans des situations cocasses. Je reprends là une idée de nouvelles à laquelle je n’ai pas donné suite, et j’aurais l’occasion de vous en parler.

J’ai aussi une idée de romans plus légers, mais avec un fort contexte historique, en cours d’évaluation, avec le premier tome probablement rédigé au premier semestre 2022. Je vous la livre sous toutes réserves parce que je suis susceptible de la changer du tout au tout ou de l’abandonner d’ici là, rien n’est sûr. Nous verrons cela en temps voulu.

Pour le moment, j’ai de quoi vous faire lire avec mon nouveau roman rationaliste. Bonne lecture à tous, et à la prochaine édition !

FÉVRIER, MAIS C’EST FAIT

Bonsoir,

Ça y est, avec un bon mois de retard sur les prévisions pour cause de cas de force majeure dans ma famille, j’ai pu enfin publier le tome 2 de ma série Les Chants de Lutte et d’Espoir. Et ce ne fut pas seulement à cause de problèmes personnels que j’ai eu du mal à tenir mes délais, mais surtout parce que ce roman compte 19 chapitres, un record dans tout ce que j’ai écrit. À vrai dire, si j’avais vraiment voulu faire les choses bien, j’aurais sûrement coupé en deux ce roman,  mais je ne me sens pas capable de faire 30 chapitres sur ce sujet, au risque de devoir tirer à la ligne, au détriment de la qualité du récit.

Bref, j’ai fait comme ce que j’avais prévu au départ, un seul roman sur la période septembre 1916-juillet 1921. Le récit est dense, mais je préfère cela à des longueurs. Et puis, je ne suis pas tellement au-dessus de mon format habituel de 15 chapitres. Au final, je ne me sentais pas à faire ne fût-ce que deux fois 12 chapitres sur ce récit, sachant qu’il y a dans ma ligne chronologique des périodes avec peu d’activités potentielles pour mes personnages…

Maintenant, c’est à vous de juger de la qualité de l’ouvrage. En tout cas, le tome 3 sera bien plus court, ne fût-ce que pour des raisons d’ordre historique (la période traitée sera juillet 1921-mai 1923), et le chantier doit débuter début juillet. Dans l’immédiat, j’ai décidé de m’atteler au tome 2 de ma série Aventures Rationalistes avec un roman volontairement court, 8 chapitres + extras, car je ne pense pas qu’il soit utile d’en rédiger davantage… Sortie en juin si tout va bien, j’aimerai bien ne pas avoir deux projets qui se chevauchent.

Pour la suite, passé le tome 3 des Chants de Lutte et d’Espoir, j’ai une fiction en tête qui sera plus une exploration du métier d’écrivain qu’une saga historique, mais je ne compte pas laisser tomber l’Histoire. Je n’ai pas de projet précis dans ce domaine, mais je compte bien écrire en parallèle un récit historique en face d’un récit de science-fiction, un semestre de chaque. Pour le moment, j’ai tout de bouclé jusqu’à fin 2021, avec le troisième tome des Aventures Rationalistes qui va boucler la série débutée il y a de cela pas mal de temps, et mon histoire, disons, contemporaine.

Dans l’immédiat, je vous laisse découvrir mon dernier opus. Beaucoup de travail, un mois de dépassement des délais, mais le résultat en vaut la peine. Bonne lecture à vous tous !

PAS TOUT DE SUITE…

Bonsoir,

Un petit mot au sujet de la seconde partie de mon roman « Les chants de lutte et d’espoir ». Vous n’avez pas eu de nouvelles dans le courant de ce mois et, connaissant mon rythme habituel de publication, vous vous attendiez sûrement à voir la seconde partie en ligne avant la fin de l’année. Malheureusement, cela ne sera pas le cas.

Le tome 2 de ce roman va bien être publié, mais fin janvier 2020. J’ai fini la rédaction la semaine dernière, mais j’ai encore un gros travail de correction finale et de publication qu’il m’est impossible de fournir d’ici la fin de l’année. J’ai largement débordé, en termes de rédaction, sur le mois de décembre pour plusieurs causes.

La toute première étant que cette partie est très longue vu qu’elle couvre cinq années de la vie de ma narratrice, cinq années intenses avec des suites d’événements majeurs dans l’Histoire de l’Irlande. Dès lors, j’ai explosé mon format habituel de 15 chapitres et j’ai bouclé mon récit avec 19 chapitres et environ 500 pages à lire. C’était le prix à payer pour éviter de devoir traiter le récit en quatre parties, option envisageable mais qui aurait, à mon avis, trop dilué le récit, et fait un second tome en-dessous des trois autres. De plus, point de vue historique, c’était difficilement justifiable et gérable. Donc, je suis resté à trois parties, quitte à faire que la seconde soit très étoffée. Vous pourrez juger sur pièces sous peu.

Autre fait, suite à des problèmes familiaux, j’ai du consacrer deux semaines complètes de mon temps pendant le second semestre 2019 à autre chose que l’écriture. C’est du temps en moins pour l’écriture, et c’est impossible à rattraper, sauf à me pourrir la vie en consacrant la totalité de mon temps de loisirs à l’écriture, ce qui est inenvisageable pour bien des raisons.

De ce fait, comme je préfère la qualité du travail final à une date impérative de sortie, j’ai décidé de reporter tout ce qui est travail de publication à janvier. Je lève le pied pendant les fêtes, me contentant d’un peu de travail préliminaire (fichiers de base epub et tex, et quatrième de couverture à rédiger) avant de prendre du repos pour le premier de l’an. Dès lors, la publication est désormais envisageable pour fin janvier/début février.

Il n’y a pas de miracle quand la combinaison de conditions défavorables avec un récit très long vous prend un semestre complet de rédaction. Dès lors, nous nous retrouverons fin janvier/début février pour la suite de ce récit. Bonnes fêtes à tous !

LES CORRECTIONS DE L’ÉTÉ

Bonjour,

Une petite communication hors publication (j’ai commencé le tome 2 des Chants de Lutte et d’Espoir et j’en suis au chapitre 5, avant un bloc de corrections la semaine prochaine) pour vous dire que j’ai entamé un chantier intéressant de façon inopinée. Suite au retour d’un de mes lecteurs, que je remercie au passage, j’ai entrepris la correction de mon roman intitulé Semper Fidelis. C’est un roman assez particulier, qui était prévu pour être un roman, avant d’être rédigé comme étant une nouvelle pour ma série Une Journée de Septembre, mais qui s’est avéré trop long pour une nouvelle, et est redevenu un roman après un peu de rédaction supplémentaire…

Bref, malgré plusieurs moutures en trois ans, j’ai laissé passé des typos et des phrases incomplètes… Avec l’été et mes vacances à domicile, j’ai donc entrepris de faire une correction de ce roman, et je suis tombé sur un problème que le Latex permet d’éviter : une des polices que j’avais utilisé en 2012 pour mes passages en italique a purement et simplement disparu. Naturellement, j’avais rédigé ce texte avec à l’époque Open Office, devenu Libre Office. Donc, problème… Soit je choisissais la solution de facilité en installant une police de substitution sur ma machine, soit j’en profitais pour faire quelque chose avec une plus forte plus-value.

C’est la seconde solution que j’ai choisi, et cela se traduit par une remise en forme complète du roman avec Latex. J’ai le projet à moyen terme de remettre en Latex tous mes écrits d’avant 2013, date à laquelle j’ai adopté ce langage de mise en page pour tous mes travaux littéraires, et c’était l’occasion de me lancer dans un travail expérimental pour voir comment travailler à une transformation en Latex d’un document ex-Open ou Libre Office. Il y a du travail, je dois déterminer ab initio comment gérer ce type de chantier, et déterminer la quantité effective de travail que cela me demande.

Après une journée de travail, le résultat préliminaire est plutôt encourageant. Certes, j’ai des « gros pavés » en vue à latexifier (mon roman « En Route vers Cibola » et les plus grosses nouvelles de la série « Une journée de Septembre ») mais c’est jouable, en parallèle de mon travail d’écriture. Je pense avoir fini « Semper Fidelis » d’ici fin août et, outre d’indispensables corrections de typo et autres, le résultat sera plus présentable que la version originale. Je viens de repasser mes archives et, en dehors des gros pavés dont je viens de vous parler, le reste sera représenté pour l’essentiel par les nouvelles de ma série « Une Journée de Septembre »). Pour les autres séries de nouvelles, à l’exception des séries « SARU » et « Rational Thinking », 100 % Latex, les autres sont déjà à moitié mises en forme en Latex, et seule ma première pièce de théâtre est de l’ODT et non du Latex. Rien d’insurmontable en d’autres termes…

Je compte mener à terme ce travail dans les années qui suivent en corrigeant tout cela par ordre de taille décroissant, après avoir fait un inventaire des textes à latexifier hors « Une Journée de Septembre », où tout est en odt. Les republications se feront suivant le principe « c’est publié quand c’est fini », je ne peux pas définir d’échéances fixes vu le travail que j’ai sous la coude, et je vous invite à passer ici de temps à autre pour voir si je n’ai pas du neuf.

Important : en parallèle, les fichiers epub pour livres électroniques sont, eux aussi, corrigés. Une publication concernera les deux formats, sur lesquels je travaille en parallèle.

À bientôt pour de nouveaux écrits !

IRLANDE : UNE NOUVELLE SÉRIE

Bonsoir,

Chose promise, chose due, avec un peu de retard suite à un léger problème personnel (cette publication aurait dû avoir lieu hier soir), voici ma nouvelle série de romans sur un sujet que j’ai décidé de traiter suite à une déception télévisuelle : l’indépendance de l’Irlande. Nous sommes de nouveau partis sur trois romans dont le premier est publié ce soir.

Cette fois-ci, c’est une grande première : je parle d’une époque que je n’ai pas vécue, et pas comme simple décor de fiction. C’est un véritable roman historique dont l’Histoire est le principal sujet, et je ne pense pas avoir raté mon coup. Mais c’est vous qui en déciderez… Les Chants de Lutte et d’Espoir , ma nouvelle série, se veut originale et avec un parti-pris plus documentaire que romantique, contrairement à la grande majorité des fictions qui ont été faites sur le sujet, tous médias confondus.

Outre la série de la RtÉ intitulée Insurrection, qui m’a beaucoup déçu, j’ai aussi vu Le Vent se Lève de Ken Loach et le biopic sur Michael Collins. J’ai pris ces œuvres visuelles comme exemple de ce que je ne devais PAS faire pour mon roman. Je passe l’aspect critique sur ces œuvres pour dire que mon roman n’est en aucune façon une copie de tout cela, même si je les ai vues pour avoir une base sur le sujet.

Il y a aussi une partie document papier dans mon travail de rédaction de fiction qui se traduit par quelque chose d’inédit dans mes écrits : une bibliographie en fin de livre. Oui, j’ai lu tout cela, et je m’en suis servi pour mon roman. C’est un peu de travail à fournir mais je pense que ça se voit dans le résultat.

Enfin, en guise de conclusion, l’essentiel : c’est un récit humaniste, au jour le jour, dans le quotidien de ma narratrice, qui a vécu cette époque et en donne un compte-rendu de première main, sans fioritures ni complaisance, surtout que certaines figures historiques en prennent pour leur grade au passage… Je vous laisse découvrir tout cela avec le premier tome d’une série de trois, intitulé Dans la Rosée Brumeuse. Et vous avez bien évidemment les paroles des chants en question dans mon roman…

QUELQUES NOUVELLES CELA DIT EN PASSANT…

Bonsoir,

Je profite d’une petite correction sur ma dernière pièce de théâtre pour vous donner des nouvelles de l’avancement de ma prochaine série de romans historiques. C’est décidé, je donne les premiers coups de pioche ce week-end, samedi ou dimanche suivant l’emploi du temps. J’ai quelques babioles à régler chez moi, et je ferais passer les premières lignes de mon roman dans mon emploi du temps. J’ai tout ce qu’il faut, et je vais attaquer sans attendre.

Pour ma pièce de théâtre North Donegal Hotel, j’ai fait une correction en prenant le temps de la soigner après avoir vu que le contrôle qualité laissait à désirer… Il n’y a pas que gros changement, juste quelques horreurs typographiques et une ou deux faute d’inattention de corrigées. Mais bon, comme je dis, ce n’est pas parce que c’est gratuit que ça doit être bâclé…

Toujours avec l’Irlande, j’ai commandé quelques livres à lire pour le tome 2 de mon roman. Je pars sur trois ans, et j’ai intérêt à soigner la documentation. Et c’est une grande première pour moi parce que je traite avec cette série une période que je n’ai pas vécue autrement qu’avec l’approche SF que j’ai eu dans mes romans En Route vers Cibola et Îles, Mystères et Vacances.

Je ne sais pas si je vous en ai déjà parlé, mais l’inspiration pour cette série vient du visionnage que j’ai fait de la série de la RTE intitulée Rebellion et traitant des événements de Pâques 1916. Comme j’ai été très déçu par l’ensemble (personnages insuffisamment creusés, arrière-plan historique superficiellement évoqué et confus, manque de mise en perspective), j’ai décidé de m’attaquer au sujet, et je commence la rédaction ce week-end.

Pour la suite, ça va être mon format habituel de 15-17 chapitres de 20 pages et 10 000 mots, on ne change pas une équipe qui gagne. Rendez-vous en Décembre pour la publication. Bonne soirée à tous !

FIN DE L’ANCIENNE FORMULE

Bonsoir,

Chose promise, chose due, voici la publication de ma dernière nouvelle de la série Les Enquêtes de “Rational Thinking”, nouvelle qui marque un nouveau sujet traité dans cette série rationaliste, et aussi la fin d’une formule sur ce sujet. À savoir, celle de traiter avec deux lignes de personnages étant à peu près dans le même contexte deux axes de récits parallèles, avec quelques intersections entre lignes de personnages. L’autre ligne est celle de la série Special Air Research Unit, dont je vous ai fait état précédemment de la fin de la formule. Cela ne signifie pas que mon projet de continuer à traiter les sujets rationalistes s’achève là, mais il va prendre une autre tournure pour les trois dernières éditions de prévues.

En effet, suite au succès de ma série de romans Lettres d’un pays effacé, j’ai décidé d’adopter ce format, certes en version plus allégée, pour la suite et la fin de ce projet rationaliste. J’ai plusieurs motivations à ce choix, et je me dois de les exposer. La première, qui est la plus évidente, c’est que la formule que j’avais entamée au printemps 2013 avec la série Special Air Research Unit est usée. Du moins, je la perçois comme telle. Certes, je suis loin d’avoir “sauté le requin” comme on dit dans le domaine des séries télévisées, quand une série fait la saison de trop, mais je ne tiens pas à finir cette série dans la médiocrité. D’où mon changement de format. Sachant que la rédaction en parallèle de deux séries rationalistes n’était absolument pas prévu au départ. J’ai fait le bon choix de spécialiser la série Special Air Research Unit dans les questions d’ovnis, et de créer, à partir de ce qui aurait dû être un personnage secondaire, toute une série sur le paranormal et les pseudosciences avec la série Les Enquêtes de “Rational Thinking”.

Je suis un peu arrivé au bout de l’exploration en profondeur des dossiers majeurs dans ces domaines, et je prends le risque de diluer le traitement des sujets qui me restent sous le coude si je continue ces deux séries en parallèle. Donc, pour concentrer le propos, je passe au roman annuel entre 2019 et 2021, prochains termes prévus pour cette série. Il faut dire que ce qui aurait dû être au départ des nouvelles a pris du volume pour tourner au mini-roman, pour ne pas dire au roman tout court, ma dernière publication fait 176 pages. Donc, autant sauter le pas et faire tout cela sous la forme d’un vrai roman, un pa an pendant trois ans, avec tout le monde dedans.

L’autre aspect important, c’est que faire tourner en parallèle deux séries de nouvelles au début et romans à la fin, point de vue organisation personnelle, ça use. Certes, je me suis libéré de certaines obligations personnelles pour dégager du temps, mais point du vue logistique générale, que vous écriviez un roman de 150 ou un roman de 300 pages, le travail de recherche, d’organisation, de rédaction, de mise en forme, de correction et de publication est, au final, le même. Certes, l’adoption de mon site sur Online m’a simplifié la tâche, mais cela ne suffit pas. Je ne vous cache pas que je suis à un tournant dans ma carrière professionnelle, et que je dois d’ores et déjà prévoir d’être moins disponible pour mes loisirs. Donc, un roman par semestre, au lieu de trois romans par an, ça va m’alléger la tâche.

Un point essentiel qui explique aussi mon choix de la concentration sur un roman au lieu de deux séries de nouvelles, outre le fait que les sujets sont moins denses, c’est aussi l’idée que j’ai de vouloir prendre comme narrateurs d’autres personnages dans cette série. Vous avez les points de vue d’Amy Alvarez et Jolene Wisniewski, mais elles ne sont pas seules. J’ai des idées pour la suite, et je vous laisse la surprise, rendez-vous dans un an pour la prochaine publication.

Voilà, vous avez maintenant ma nouvelle de la série Les Enquêtes de “Rational Thinking” de cette fin de printemps 1998. D’un autre côté, j’ai une pièce de théâtre sous le coude, et une autre en projet, comme travaux parallèles et, surtout, je vais entamer ma série sur l’indépendance de l’Irlande début juillet, comme prévu. Série dont vous avez eu des aperçus dans le tome 3 de Lettres d’un pays effacé, puis avec ma dernière pièce de théâtre. Bonne lecture, et à bientôt pour de nouvelles aventures !

DERNIÈRE MINUTE : Suite à une relecture sur le gaz, j’ai trouvé quelques pétouilles que j’avais laissé passé dans la version que j’ai mise en ligne de ma dernière nouvelle. La nouvelle version est la 1.0.1, vous pouvez la charger dès maintenant à la place de la version précédente, non corrigée.

COUP DOUBLE

Bonsoir,

Je n’ai pas été inactif ces derniers mois, et je vous gratifie en ce printemps que j’espère joli par vos contrées, de deux écrits, un de prévu et un autre, si j’ose dire, improvisé. Le premier est le mini-roman de la série Special Air Research Unit que je vous édite toutes les années à la même période. Celui-là, intitulé Et pour dix réfutations de plus, démolit dix cas récents de soucoupes en dur, certains tels quels, d’autre fictionnisés. Pour ceux qui suivent la continuité de mes récits depuis la série Une Journée de Septembre, un événement majeur va avoir lieu pour un de mes personnages, mais j’arrête le spoiler ici ! Naturellement, la nouvelle/mini-roman de la série Les enquêtes de Rational Thinking qui vient en parallèle est actuellement en cours de rédaction, et sera finalisée et publiée d’ici juin. À ce sujet, j’ai quelques changements de prévu dans ces deux séries, j’aurai l’occasion de vous en parler plus loin.

La surprise, c’est une pièce de théâtre. Intitulée North Donegal Hotel, c’est une comédie historique qui met en scène deux de mes personnages de ma future série de trois romans sur l’indépendance de l’Irlande. Vous en reconnaîtrez une des deux si vous avez lui le tome 3 de Lettres d’un pays effacé, je ne vous en dis pas plus ! Cette année, j’ai des projets de pièces de théâtre sous le coude, il se peut que j’en écrive une de plus d’ici l’été, à suivre donc.

Sinon, le gros changement que j’ai prévu, c’est de faire passer les séries SARU et Rational Thinking dans un autre format pour les trois dernières éditions de prévues. Après mûres réflexions, j’ai décidé de les combiner en un seul récit, sous la forme d’un roman, pour les trois prochaines et dernières éditions. C’est quelque chose d’assez personnel, je sens que je suis arrivé au bout des capacités narratives que me permettent l’écriture en parallèle de deux séries de nouvelles dans le même contexte, sur deux lignes de récit ayant des points en commun. D’autre part, je veux aussi donner de la voix à d’autres personnages que les narratrices habituelles afin de multiplier les points de vue et les approches subjectives.

D’une certaine façon, cela sera comme une sorte de « retour aux sources », ces deux séries ayant démarré comme une seule, le personnage de Jolene Wisniewski, et l’ampleur des histoires de soucoupe et de paranormal ayant décidé, par accident, qu’il y aurait deux histoires en parallèle. L’expérience du Triangle des Bermudes m’ayant montré qu’un récit commun entre les deux séries était non seulement possible, mais potentiellement plus intéressant tant à l’écriture qu’à la lecture, je franchis le pas pour l’année prochaine.

Ma prochaine publication sera donc ma nouvelle de la série Les enquêtes de Rational Thinking vers début juin, le temps de boucler la rédaction et de faire les corrections et mises en forme. Rendez-vous dans deux mois pour la suite des opérations !

ADIEU GOOGLE

Bonsoir,

Avant les fêtes, je me suis mis en quatre pour vous offrir un joli cadeau à vous tous, mes chers lecteurs, un cadeau très important : la confidentialité de vos données. En effet, jusqu’ici, à titre de transitions après que No-Ip soit passé en mode payant-ou-chiant, j’avais mis temporairement mes écrits sur un Google Drive, ce qui n’est pas génial pour la sauvegarde de ma vie privée, et de la vôtre par contrecoup. Du fait de mes positions idéologiques concernant Internet, j’avais considéré cette solution comme étant temporaire jusqu’à ce que j’ai quelques instants pour mettre en place quelque chose de mieux.

Maintenant, c’est fait. Tous mes écrits sont hébergés chez Online, sur un site que j’ai monté moi-même à grand coup de bluefish et qui garantira votre vie privée ainsi que la vôtre. Avec ce site, le client, c’est moi, le produit, c’est l’hébergement, le reste est littérature, si j’ose dire… Cela m’a demandé pas mal de travail, entre autres refaire tous les liens sur ce blog (il y en a 124) en plus de créer et tester mon site avant de le mettre en ligne. L’aspect spartiate de l’objet en question n’est pas définitif, je rajouterai bien quelques fioritures au passage (à commencer par une CSS quand j’aurais envie de faire joli), vos suggestions sont les bienvenues, tant sur le fond que sur la forme. Et oui, je sais ce que c’est un CMS, mais je n’avais pas le temps d’apprendre un Joomla pour faire ce boulot en vitesse…

J’en ai profité pour reformater le nom de tous les fichiers sur le même modèle afin d’avoir quelque chose qui ne parte pas dans tous les sens. Si vous gérez une collection complète de mes oeuvres sur une liseuse, je pense que ça vous facilitera la vie.

De toutes les solutions, celle de confier à un prestataire que je paye l’hébergement d’un site fait maison s’avère, au final, être la plus fiable. C’est dans mes cordes point de vue technique et ça sera moins rébarbatif par la suite maintenant que le gros du travail est fait. Dernier petit boulot à faire, tout dégager chez Google, le plus facile.

Au passage, mon courriel de contact a changé, vous avez mes nouvelles coordonnées dans l’à-propos de ce blog. Prochaine nouvelle (dont j’ai trouvé le titre avant-hier soir), celle de la série SARU pour l’année 1998. Au plaisir de vous retrouver !

Navigation des articles