Olivier GABIN, mes fictions

Fictions fraîches directement de l'auteur aux lecteurs !

CORRECTION FAITE !

Bonsoir,

Comme promis, j’ai mise ne ligne aujourd’hui la version 2.0 de mon premier roman publié, intitulé En route vers Cibola. Par rapport à l’ancienne version, je n’ai fait qu’une ou deux corrections narratives sur des points annexes, mais l’essentiel n’est pas là.

Bien sûr, j’ai repris des typos, et il n’y en avait pas qu’un peu, mais j’ai surtout réécrit des phrases, simplifié des expressions et reformulé certains passages. Et tout ça, ça change pas mal de choses point de vue lisibilité.

Très important pour la version livre électronique, pour ne pas dire essentiel : toutes les notes de bas de page ont été refaites. Au lieu d’un lien qui renvoie vers une partie à la fin avec un autre lien pour revenir au texte, j’ai fait comme avec tous mes écrits ultérieurs : une insertion dans le texte en italique, entre deux lignes de séparations horizontales. Simple et efficace…

Si vous avez l’ancienne version, et que cela vous tente de relire mon roman, peu importe la forme (PDF pour l’impression ou epub pour votre liseuse), lancez-vous. J’avais moi-même une opinion, disons, mitigée sur mon propre roman avant de me lancer dans mon travail de réécriture, grâce à une amie qui a lu et corrigé la version précédente, cette opinion a été révisée.

En résumé, j’aime bien ce que j’ai écrit. Le côté touffu, foisonnant du roman ne me semble pas nuire à son propos, et plonger dans le détail du quotidien en 1878, modulo les quelques licences romantiques de l’auteur, ça m’a beaucoup plu. Sans parler de l’intrigue, que je trouve bien calibrée, et des idées que j’ai mis là-dedans. Bref, si c’était quelqu’un d’autre qui avait écrit ce roman, j’en aurais fait un must-have dans ma bibliothèque. Et j’en fais un jalon important dans tout ce que j’ai écrit.

En Route vers Cibola a souffert, au moment de sa rédaction, entre fin 2011 et mi-2012, d’une gestation compliquée : c’était mon premier roman depuis six ans (le précédent, je ne le publie pas, il est mauvais, autant dire ce qu’il en est) et j’ai eu du mal à me lancer. Une première version, qui ne m’a pas plu, a été abandonnée en cours de route, et celle qui a suivi, la version précédente de celle que je viens de mettre en ligne, a été quelque peu improvisée avec des méthodes de travail pas au point.

D’où le fait que la finition a été quelque peu bâclée… Néanmoins, j’ai eu la bonne idée de mettre ensuite sous forme de roman ma nouvelle Semper Fidelis afin de me rôder, et de ne passer à la rédaction ab initio d’un roman complet que fin 2013 avec L’Essence d’une Comédienne. Qui, au passage, est mon premier roman entièrement rédigé avec Latex.

Je n’exclus pas le fait de revenir, par la suite, sur des écrits que j’ai déjà réalisés à des fins de correction, vous pouvez me signaler quelles sont les œuvres sur lesquelles il vous semble utile que je fasse un tel travail en priorité. Je pense faire ça par ordre chronologique, d’autant plus que j’ai perdu certains odt de ma série Une journée de Septembre et que ça serait bien que je tente à l’occasion le passage en Latex.

Plus sérieusement, je tiens bien mes personnages de mon prochain roman, la concrétisation de mon DDR projekt, début du chantier dans trois semaines. Là, nous sommes partis pour une aventure sur plusieurs années, mais j’aurais l’occasion de vous en reparler à l’occasion.

D’ici là, bonnes lectures !

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :