Olivier GABIN, mes fictions

Fictions fraîches directement de l'auteur aux lecteurs !

HÉBERGEMENT ET AUTRES INCONVÉNIENTS

Bonjour,

Avant d’entamer le chantier du tome 2 de Lettres d’un Pays Effacé, j’ai réglé un petit problème concernant l’hébergement des fichiers que je mets à disposition.

Jusqu’ici, tout passait par mon NAS chez moi, non sans inconvénients de part et d’autre : box à la fiabilité aléatoire, redirecteur d’IP banni en entreprise, pépins (rares) avec mon NAS nécessitant de l’arrêter, et redirection d’adresse fonctionnant des fois de façon saugrenue, genre un fichier avec un certain nom n’est pas accessible, mais le fait de changer une lettre dans le nom le rend soudainement accessible…

Jusqu’ici, je faisais avec, et ça fonctionnait correctement. Mais un changement récent de la politique de mon redirecteur d’IP fait que j’ai dû revoir toute ma politique technique de mise à disposition.

No-Ip, vu que c’est de cette société dont il est question, s’est mise du jour au lendemain à imposer à ses clients gratuits l’obligation d’un renouvellement formel de leur engagement tous les mois, sinon il faut payer. Et cela, du jour au lendemain, en prévenant que je devais renouveler mon inscription chez eux sinon couic.

Je ne conteste pas le fait qu’ils préfèrent avoir une politique commerciale avec paywall plutôt que gratuit avec fonctionnalités limitées, mais j’aurais préféré que cela soit un peu moins hypocrite de leur part. Quitte à foutre dehors les gratuits, autant le faire proprement en leur disant à partir de telle date c’est payant et vous serez viré si vous n’avez pas payé. Au moins, c’est clair et net

J’ai donc de nouveau eu la question de l’hébergement de mes fichiers à régler et, un peu pris par le temps et un budget serré (les vacances en Italie, c’est pas spécialement bon marché, même pour trois jours) , j’ai profité d’un de mes comptes Google pour tout mettre sur Google Drive. Oui, je sais, ça pue, c’est pas libre, mais en attendant de pouvoir me payer mon petit serveur, ça dépanne bien et ça résout bien des problèmes : plus de redirecteur d’IP avec ses caprices, et plus de problèmes avec la box. Et un point d’attaque de mon NAS en moins en enlevant le serveur web.

Donc, à compter de ce jour, tout est sur Google Drive, epub comme PDF. Vous l’avez sûrement remarqué avec le changement d’intitulé des liens, qui ne pointe plus vers le NAS de mon salon. Cela m’a demandé pas mal de boulot, surtout avec une série comme Une Journée de Septembre et ses 25 nouvelles en deux formats, mais c’est fait. Et les nouveaux écrits que je publierai à partir de cette date iront sur Google Drive directement.

Il ne me reste plus qu’à dégager le lien no-ip de mon NAS et à activer un autre redirecteur d’IP, cette fois-ci pour mon cloud privé, ça sera fait ce week-end et c’est une autre histoire. Bonnes lectures à tous !

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :