Olivier GABIN, mes fictions

Fictions fraîches directement de l'auteur aux lecteurs !

CORRECTION FAITE !

Bonsoir,

Comme promis, j’ai mise ne ligne aujourd’hui la version 2.0 de mon premier roman publié, intitulé En route vers Cibola. Par rapport à l’ancienne version, je n’ai fait qu’une ou deux corrections narratives sur des points annexes, mais l’essentiel n’est pas là.

Bien sûr, j’ai repris des typos, et il n’y en avait pas qu’un peu, mais j’ai surtout réécrit des phrases, simplifié des expressions et reformulé certains passages. Et tout ça, ça change pas mal de choses point de vue lisibilité.

Très important pour la version livre électronique, pour ne pas dire essentiel : toutes les notes de bas de page ont été refaites. Au lieu d’un lien qui renvoie vers une partie à la fin avec un autre lien pour revenir au texte, j’ai fait comme avec tous mes écrits ultérieurs : une insertion dans le texte en italique, entre deux lignes de séparations horizontales. Simple et efficace…

Si vous avez l’ancienne version, et que cela vous tente de relire mon roman, peu importe la forme (PDF pour l’impression ou epub pour votre liseuse), lancez-vous. J’avais moi-même une opinion, disons, mitigée sur mon propre roman avant de me lancer dans mon travail de réécriture, grâce à une amie qui a lu et corrigé la version précédente, cette opinion a été révisée.

En résumé, j’aime bien ce que j’ai écrit. Le côté touffu, foisonnant du roman ne me semble pas nuire à son propos, et plonger dans le détail du quotidien en 1878, modulo les quelques licences romantiques de l’auteur, ça m’a beaucoup plu. Sans parler de l’intrigue, que je trouve bien calibrée, et des idées que j’ai mis là-dedans. Bref, si c’était quelqu’un d’autre qui avait écrit ce roman, j’en aurais fait un must-have dans ma bibliothèque. Et j’en fais un jalon important dans tout ce que j’ai écrit.

En Route vers Cibola a souffert, au moment de sa rédaction, entre fin 2011 et mi-2012, d’une gestation compliquée : c’était mon premier roman depuis six ans (le précédent, je ne le publie pas, il est mauvais, autant dire ce qu’il en est) et j’ai eu du mal à me lancer. Une première version, qui ne m’a pas plu, a été abandonnée en cours de route, et celle qui a suivi, la version précédente de celle que je viens de mettre en ligne, a été quelque peu improvisée avec des méthodes de travail pas au point.

D’où le fait que la finition a été quelque peu bâclée… Néanmoins, j’ai eu la bonne idée de mettre ensuite sous forme de roman ma nouvelle Semper Fidelis afin de me rôder, et de ne passer à la rédaction ab initio d’un roman complet que fin 2013 avec L’Essence d’une Comédienne. Qui, au passage, est mon premier roman entièrement rédigé avec Latex.

Je n’exclus pas le fait de revenir, par la suite, sur des écrits que j’ai déjà réalisés à des fins de correction, vous pouvez me signaler quelles sont les œuvres sur lesquelles il vous semble utile que je fasse un tel travail en priorité. Je pense faire ça par ordre chronologique, d’autant plus que j’ai perdu certains odt de ma série Une journée de Septembre et que ça serait bien que je tente à l’occasion le passage en Latex.

Plus sérieusement, je tiens bien mes personnages de mon prochain roman, la concrétisation de mon DDR projekt, début du chantier dans trois semaines. Là, nous sommes partis pour une aventure sur plusieurs années, mais j’aurais l’occasion de vous en reparler à l’occasion.

D’ici là, bonnes lectures !

NOUVEAU ET RENOUVEAU

Bonsoir,

Comme promis précédemment, ma nouvelle toute fraîche de la série « Les Enquêtes de Rational Thinking » vient d’être publiée. Elle s’intitule « Mort d’un Homme à Complots » et elle marque un tournant dans cette série. En effet, après avoir épuisé le sujet des histoires de fantômes, j’attaque d’autres domaines du paranormal avec les théories de la conspiration, en revenant ainsi à une thématique que j’avais déjà abordée dans ma série « Une Journée de Septembre ». L’intérêt est de voir à la fois l’actualisation et l’antériorité du thème traité, l’histoire se déroulant en 1996.

D’un autre côté, mes lecteurs de la version électronique de mon roman « En Route vers Cibola » ont sûrement pesté contre le côté peu pratique, pour ne pas dire inutilisable, des notes de bas de page. Je suis actuellement en train de faire une version corrigée, qui sera estampillée 2.0, tant de la version epub que de la version pdf de ce roman, et le problème des notes de bas de page sera résolu, leur présentation sera alignée sur celle de mes autres epubs.

Ce travail me prenant pas mal de temps, la publication de cette version aura lieu à la fin du mois. Je passe chapitre par chapitre et je corrige au passage les typos, fautes, phrases mal fichues et autres petits détails que j’avais laissé passé lors de la publication initiale. Il faut dire que ce roman a eu une genèse assez chaotique (première version abandonnée en cours de route, deuxième refaite ab initio, calendrier de publication improvisé…) et ça se ressent sur la finition.

En dehors de ça, mon prochain chantier va être mon roman de fin d’année, qui sera mis en chantier à compter de mi-août. C’est mon fameux DDR projekt qui va enfin donner quelque chose de concret, après de longues années de gestation. Mais j’aurais l’occasion de vous en reparler, ainsi que du projet de crossover entre mes séries « S.A.R.U. » et « Les Enquêtes de Rational Thinking », pour le premier semestre 2016.

À très bientôt pour la suite !

CORRECTIONS

Bonjour,

J’ai profité de ce week-end prolongé pour apporter quelques petites corrections à deux de mes nouvelles, Dix Réfutations Faciles de la série SARU, et Sympathie pour les Crédules de la série Les Enquêtes de “Rational Thinking”. Elles portaient essentiellement sur des questions de continuité avec le personnage de Jolene Wisniewski, dont la biographie arrêtée est détaillée au début de Toutes les petites choses qu’elle fait… ne sont pas magiques.

D’autre part, je poursuis la rédaction de la quatrième nouvelle de la série Les Enquêtes de “Rational Thinking”. Elle devrait être publiée début juillet au plus tard, vu l’état d’avancement très poussé de mon travail (la barre des 30K mots est atteinte, et je suis bien parti pour 40 à 50K mots).

À bientôt pour de nouvelles aventures !

FIN DE SERIE

Bonsoir,

Exceptionnellement, je vous gratifie d’un petit mot en dehors des périodes de publications pour vous informer d’une décision importante concernant mes écrits. En effet, après réflexion, j’arrête la série Chroniques des territoires informels faute d’inspiration de ma part. La nouvelle sur laquelle j’étais en train de travailler n’avançait pas, je n’avais pas d’idée et, surtout, j’ai eu un mois d’avril des plus chargés, avec un calendrier prévisionnel pas vraiment léger-léger en matière d’écriture en vue.

Bref, je préfère arrêter cette série de SF que je n’ai jamais vraiment réussi à bien lancer, tant du point de vue des idées que de l’histoire. Plutôt que de faire de mauvaises nouvelles, je préfère en rester là et me concentrer sur le reste. Surtout que ledit reste est des plus conséquent.

Toutefois, j’ai une bonne nouvelle pour les amateurs de grunts : je n’abandonne ni l’univers que j’ai développé, ni mes personnages de SF, ni même l’écriture de SF. Je garde tout cela sous le coude pour des romans de SF que j’écrirai à partir de fin 2018 pour le premier, et dans la droite ligne de En route vers Cibola et Îles, mystères et vacances. Vous vous doutez bien que je vais faire un lien entre ces romans et ce que je vais écrire par la suite en matière de SF…

Ce choix rédactionnel va me permettre de mieux me concentrer sur le reste, mes deux séries S.A.R.U. et Les enquêtes de Rational Thinking. A ce sujet, je vais profiter des ponts de ce joli mois de mai pour rectifier quelques erreurs de continuité dans ces deux séries, restez à l’écoute !

Avec le gros morceau représenté par mon projet sur la chute de la RDA qui commence à l’automne, ou dans l’été suivant mes disponibilités, avoir une série de moins à traiter dans l’année me permettra de mieux souffler, et de mieux travailler au reste.

Sinon, pour mon domaine de SF, entre aujourd’hui et fin 2018, ça fait pas mal de temps… Rassurez-vous, j’ai une petite idée pour faire parler de mes personnages. Ce sera une petite série de nouvelles qui montreront certains d’entre eux avant les histoires développées dans En route vers Cibola et Îles, mystères et vacances. Je ne vous indique pas de calendrier, parce que j’écrirai tout cela en fonction de l’inspiration et des créneaux disponibles.

En attendant, c’est la prochaine nouvelle de la série Les enquêtes de Rational Thinking qui est en cours de rédaction. J’espère la boucler d’ici fin juillet au plus tard, avant d’attaquer le roman de l’année en août. Je vous préviendrai quand elle sera prête.

A la prochaine fois, et bonnes lectures !

EN PASSANT PAR ROSWELL

Bonsoir,

Chose promise, chose due, ma dernière nouvelle de la série Special Air Research Unit vient de sortir de correction ce soir. En un peu moins de 40000 mots, elle a comme prétention celle d’exposer le cas de Roswell dans sa réalité, et bien plus encore. Dans le fil de mes séries, elle est publiée avec un peu d’avance par rapport à ce que je fais habituellement, et elle me laisse le champ pour la nouvelle suivante, ma nouvelle de SF de la série Chronique des Territoires Informels.

En plus de cette nouvelle, d’ici l’automne, j’ai une autre nouvelle de la série Les Enquêtes de Rational Thinking de prévue, vous la découvrirez avant la rentrée, le temps que je la rédige, et le gros morceau, le roman de fin d’année, est d’ores et déjà en cours de préparation. Gros morceau parce qu’il est prévu pour être en trois partie, et être publié sur plusieurs années. Mais nous aurons l’occasion d’en parler en temps voulu.

Désormais, sauf projets particuliers ou idées tordues en cours de route, j’alternerai trois nouvelles et un roman par an d’ici 2021, sauf cas de force majeure. Je vous avoue que j’ai quelques idées « à côté » auxquelles je réfléchis, et elles pourraient donner lieu à des concrétisations le cas échéant. Restez à l’écoute, et à la prochaine fois !

COMME PRÉVU !

Bonsoir,

Je vous en avais parlé la semaine dernière, voici ma dernière nouvelle, celle qui met à égalité Les Enquêtes de Rational Thinking avec Special Air Research Unit, la série dont elle est un spin-off. C’était quelque chose que j’avais prévu dans le cadre de ces deux séries, et je n’ai plus désormais à faire de publications « hors plages » avec cette série-là. Pour ces deux séries, les plages de publication sont courant mars/avril pour Special Air Research Unit et fin août/début septembre pour Les Enquêtes de Rational Thinking. Je vous avoue qu’à l’origine, j’avais pensé traiter les thématiques des deux séries en une seule mais, compte tenu des différentes thématiques, de la richesse de la thématique OVNI et de facteurs narratifs, j’ai profité d’un personnage secondaire pour créer un spin-off.

La prochaine nouvelle de la série Special Air Research Unit est bien avancée et sera publiée dans son créneau, courant mars, avant que je ne passe à la science-fiction. Mon semi-reboot de ma série Chronique des Territoires Informels m’a beaucoup plu, et j’ai une histoire sous le coude pour le début de l’été. Et, naturellement, une histoire de prévue pour la série Les Enquêtes de Rational Thinking, mais hors fantômes et apparitions. D’une part, j’estime avoir épuisé le sujet et, d’autre part, j’ai d’autres thématiques dans le démontage du paranormal à traiter. Ces deux séries sont prévues pour s’arrêter en 2021, à raison désormais d’une nouvelle par an, et je compte tenir le rythme là-dessus, en alternance avec mes nouvelles de SF et mes romans.

Pour ces derniers, j’ai prévu une grosse série sur six ans, à raison d’un roman tous les deux ans, sur la fin de la RDA. J’attaque à l’automne avec le premier volet. Et, entre deux, j’ai des idées de romans que je suis en train de laisser mûrir. Naturellement, je n’exclus pas de faire des nouvelles « hors séries » si l’inspiration et le temps disponible me le permette, j’ai déjà quelques idées en tête à ce sujet d’ailleurs.

Mais nous aurons l’occasion d’en reparler ultérieurement. En attendant, bonne lecture !

ANNULE ET REMPLACE LA VERSION PRÉCÉDENTE…

Bonsoir,

Suite à une relecture poussée et divers tests, j’ai fait des corrections sur deux de mes nouvelles. La première, conséquente, concerne la nouvelle de la série SARU intitulée Dix Réfutations Faciles. Il y avait pas mal de rectifications à faire, tant sur des points de relecture que sur des points de cohésion avec le reste de la série, et je me suis donc fendu d’une version 1.5 de cette nouvelle, qui corrige nombre de petits détails. Si vous n’avez pas encore lu la version précédente, je vous invite à la remplacer par celle-là.

Autre correction, mais cette fois-ci mineure, sur une de mes nouvelles de la série Histoires Bizarres. C’est sur celle qui est intitulée La Sonde, où j’ai eu une typo à changer, et où j’ai profité de l’occasion pour mener à bien une petite expérimentation destinée à faciliter mon flux de travail sur mes futurs travaux. En effet, comme je rédige à la fois pour le papier en Latex et pour le dématérialisé en epub, il me faut passer d’un texte à un autre. Ce qui est désormais possible facilement grâce à un utilitaire Linux que j’ai découvert récemment et qui s’appelle Hevea. Ce petit programme transforme un fichier tex en fichier HTML, me permettant ainsi de travailler rapidement du texte écrit au fichier epub, via Sigil (dans les dépôts Fedora, contrairement à Mint), en me dispensant d’une fastidieuse phase de conversion « à la main ».

Pour le moment, avec les deux nouvelles que j’ai sous le coude, son intégration dans mon flux de travail va être rapide, et me dispenser de perdre du temps lors de la rédaction en posant des marques provisoires destinées à valider les codes HTML lors de la préconversion. Oui, j’ai bien dit deux nouvelles en cours. La première, de la série Les Enquêtes de Rational Thinking, est un peu un « rattrappage » de la série, pour la mettre à parité avec la série SARU dont elle est un spin-off. C’est une histoire de fantômes, et a priori la dernière de cette série… Publication la semaine prochaine, j’ai fait la correction et j’ai encore une relecture à faire avant publication. La seconde est celle que j’ai en cours sur la série SARU, et elle est bien partie pour être publiée courant mars, la rédaction avançant très vite. Je vous en parlerai à l’occasion.

Sur ce, bonnes lectures, et à la prochaine fois !

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

Bonjour,

La nuit porte conseil, et j’estime avoir bien fait d’attendre un peu avant de vous gratifier de ce texte. Dont la publication relève d’une ironie aussi cinglante qu’involontaire : à la fois l’année où le nombre de mes pages écrites sur des sujets hors 11 septembre 2001 a dépassé le nombre de pages de mes nouvelles de la série Une Journée de Septembre et le jour où j’allais vous dire que j’avais corrigé les liens donnant accès à ma dernière nouvelle de la série SARU…

Je ne reviens pas sur l’actualité : dix membres de la rédaction de Charlie Hebdo ont été assassinés par des fanatiques hier, ainsi que deux collègues fonctionnaires, comme moi, rattachés au Ministère de l’Intérieur comme policiers. Cela me touche particulièrement à plusieurs niveaux, en tant que citoyen bien évidemment, mais aussi en tant qu’écrivain, athée, anarchiste et rationaliste.

Charlie Hebdo a été la cible de fanatiques sanguinaires qui se planquent derrière une religion pour pouvoir justifier un passage à l’acte de leurs pulsions meurtrières. Comme tout organe de presse, on pouvait ne pas être d’accord avec leur ligne éditoriale et les critiquer. Sur l’affaire des caricatures de Mahomet, j’ai trouvé que certaines étaient à mon avis de mauvais goût. Mais, pas plus que je ne demanderai à ce qu’on ferme Reopen911 ou Fox News, je n’ai soutenu ceux qui étaient contre la publication de ces caricatures, peu importe leur contenu. Des caricatures de mauvais goût d’anarchistes, j’en ai vu qui étaient bien pire que ça, et elles n’ont suscité en moi qu’une profonde indifférence. De ce côté-là, je suis dans la même ligne qu’un Noam Chomsky : la liberté d’expression qu’il faut défendre, c’est d’abord celle de vos pires ennemis.

Je profite de cette liberté d’expression pour faire passer des idées qui, dans certains pays, me vaudraient pas mal d’ennuis, de la perte de mon travail à la peine de mort suivant les cas. Et des idées qui m’ont d’ailleurs valu, ici, de recevoir des commentaires allant de la menace de procès à la menace de mort. Venant de la part de fanatiques qui avaient préféré soutenir des théories de la conspiration plutôt qu’une théologie. Des gens qui ont tous en commun l’enfermement volontaire dans un dogme totalitaire coupé de la réalité, et ne veulent pas admettre que l’on pense différemment qu’eux. Quand il ne s’agit pas de refuser d’admettre que l’on puisse penser tout court.

Pour moi, ça s’est bien terminé, les procéduriers n’ont jamais donné suite à mes réponses leur donnant l’adresse du palais de justice de Grenoble pour suite au civil et du procureur de la République pour éventuelle suite au pénal, les menaces de mort n’ont été que des incidents isolés qui ne se sont plus reproduits après la clôture par mes soins de la série Une journée de Septembre début 2001 parce que j’estimais avoir fini de traiter le sujet. Pour la rédaction de Charlie Hebdo, il n’en fut rien, avec le dénouement que l’on connaît. Comme quoi, quand vous dérangez vraiment un certain ordre établi, celui du consensus mou qui utilise cyniquement TOUS les extrêmes pour faire passer au milieu des mesures autrement inacceptables (casse sociale planifiée entre autres), les rappels à un certain ordre tombent. Et cela, dans l’indifférence générale tant qu’il n’y a pas de morts.

Je vous parle donc de cet événement tragique parce que je m’y sens impliqué à plusieurs niveaux. Dans mes nouvelles, plusieurs de mes personnages sont journalistes, ou écrivent dans des journaux en plus de leur profession, j’ai aussi durement critiqué les journalistes mainstream en les traitant d’ouvriers sur la chaîne d’assemblage du consentement (lire à ce sujet Le Divertissement ou la Mort dans ma série Une Journée de Septembre par exemple) et je m’en suis régulièrement pris aux fanatiques de tous bords, pas plus tard que le mois dernier avec mon dernier roman sorti. D’autre part, parmi les victimes, Bernard Maris m’était le plus connu : il va me manquer le vendredi matin sur France Inter, keynésien comme moi, originaire de la ville où j’ai fini mes études universitaires, Toulouse, et du sud-ouest comme moi. Et aussi Cabu, Charb, Wolinski, dont j’ai apprécié les caricatures.

Pour les auteurs de ce crime, il y a une justice dans ce pays qui, quoi qu’on en pense, est un Etat de droit dont je participe au fonctionnement à mon modeste niveau professionnel (greffier d’une juridiction administrative spécialisée) et je lui fais confiance. Je pense surtout aux croyants sincères et respectueux de la société dans laquelle ils vivent (Saalam Aleikum Clémence !) qui ont été durement blessés de voir ces fanatiques prétendre défendre la même croyance qu’eux. Si des fanatiques tuaient des gens au nom de l’anarchie politique (ce qui fut le cas par le passé), je condamnerai tout autant, il n’y a pas de double standard chez moi. C’est pour cela que je suis aussi solidaire des croyants pacifistes qui refusent que leur religion soit utilisée comme permis de chasse aux incroyants.

Un dernier mot à destination de ceux qui ont attisé le fanatisme des criminels qui sont passé à l’acte hier. Oui, c’est bien à vous que je pense, messieurs les « polémistes » qui avez vendu de la haine du musulman : voilà le résultat de votre action. Vous avez votre part de responsabilité et, à votre place, j’aurais du mal à dormir tranquille. Je pense entre autre au niveau littéraire : dans les années 1930, nous avons eu, avec Louis-Ferdinand Céline, un grand écrivain qui s’est embourbé dans des délires antisémites. Aujourd’hui, dans le même domaine, nous avons un faiseur médiocre, paresseux et démagogue, mais qui pourrait être un grand écrivain s’il cherchait à faire autre chose que de l’argent facile et de la gloire rapide à coup de provocations grotesques, qui a toujours été un raciste anti-arabe et un islamophobe patenté et qui se retrouve avec une promotion aussi inattendue qu’ignoble de son dernier opus ouvertement raciste. Et qui n’a pour différence avec les criminels fanatiques qui ont fait douze morts que sa couverture médiatique et le fait qu’il n’ait pas d’entraînement militaire… Bon courage pour la suite de sa carrière littéraire, si toutefois il y en a une, sachant que Céline a eu du mal à publier après 1945.

Voilà, c’est juste mon ressenti sur cette affaire. J’espère faire partie, au rayon anar tendance socialiste libertaire, de ces gens posés que l’on peut rassembler pour défendre la liberté d’expression, de conscience, et d’opinion. Merci à vous de m’avoir lu.

Une homme qui tue un enfant pour défendre une idéologie ne défend pas cette idéologie : il tue un enfant – Albert CAMUS

Pour savoir qui est ton maître, cherche en toi celui que tu ne peux critiquer – VOLTAIRE

Un dernier hommage irrévérentieux à Charlie Hebdo et aux douze victimes d’hier.

NOUVEAU ROMAN, NOUVELLES ORIENTATIONS

Bonsoir,

Chose promise, chose due, voici mon roman de l’année, Îles, Mystères et Vacances, le quatrième en tout, dans la lignée de En Route vers Cibola dont il est une sorte de suite à sa façon. C’est la concrétisation d’un projet dans lequel je fais une sorte d’hommage à Jules Verne en combinant deux interprétations télévisuelles de ses œuvres, avec une bonne louche d’interprétation personnelle, cela va de soi. Ce projet, désormais concrétisé, a son importance parce qu’il marque doublement la fin d’une période et le début d’une autre.

En premier lieu, le plus important à savoir, c’est que je viens de franchir un seuil cette année : désormais, avec ce roman, j’ai publié plus de pages hors 11 septembre 2001 que sur ce sujet. En pagination brute, ma série Une Journée de Septembre représente 1732 pages, et tout le reste, en comptant ce roman, vient d’atteindre les 1958 pages.

Plus que les comptes d’apothicaires, l’essentiel dans tout cela, c’est que j’ai largement démultiplié ma palette d’expression, tant sur les sujets que sur la forme. Avec une préférence pour le traitement de l’histoire au quotidien, et la science-fiction. Îles, Mystères et Vacances est la combinaison des deux, et d’autres livres vont suivre dans cette veine, et sur ce sujet. Rendez-vous fin 2016 pour l’opus suivant dans cette série.

Vous vous doutez bien que je ne vais pas en rester là sur les autres fronts. Les deux séries de nouvelles parallèles S.A.R.U. et Les Enquêtes de Rational Thinking vont poursuivre leur chemin, avec une fin prévue pour ces séries en 2021. Le prochain opus sera dans la série S.A.R.U. pour les séries courantes, et une enquête de Rational Thinking, en hors série, sera publiée début 2015. J’y travaille actuellement en écriture maintenant que j’ai fini mon roman, et avant d’attaquer ma nouvelle suivante.

Pour la science-fiction, j’ai bien en tête ma nouvelle suivante, y compris son titre, et nous nous retrouverons en été avec Samira Najjar, son unité, sa famille et… son velkard. Pour les nouvelles suivantes dans la série, je n’ai pas d’idée précise à ce jour, mais ça viendra.

Le gros chantier en terme de roman va être mon projet récurrent depuis plus de vingt ans qui va enfin être concrétisé : une série de trois romans sur la vie au quotidien pendant la chute de la RDA, entre 1985 et 1990. J’ai les personnages en tête (spoiler : vous en avez vu une dans ma série S.A.R.U, deviez laquelle…), les situations se mettent en place et les idées tombent. Le premier volume traitera de la période 1985 à début 1987. Ces dates sont indicatives, sachant que je commencerai l’histoire en mars 1985 avec l’arrivée de Mikhaïl Gorbatchev au pouvoir en URSS. Ce sont des dates indicatives, je me connais bien en matière de prévisions, je ne les tiens jamais…

Avec cette série, nous sommes partis jusqu’en 2019 point de vue roman, en alternance avec ma série de SF/fantastique/histoire dont Îles, Mystères et Vacances est le dernier représentant. En attendant de nous retrouver pour continuer à explorer ma veine rationaliste façon X-Files à l’envers, bonne lecture !

EN ATTENDANT LE ROMAN

Bonsoir,

Voici une nouvelle de plus, dans la série Les Enquêtes de Rational Thinking. Je l’ai rédigée cet été, avant de la garder sous le coude pour publication avant la fin de l’année, en attendant celle de mon roman, au cas où je tarderai à rédiger l’ouvrage en question. Bonne nouvelle pour ce dernier : il ne me reste plus que deux ou trois chapitres à rédiger avant d’en venir à bout, ce qui fait qu’une publication pour la mi-décembre, ou début janvier au plus tard, est tout à fait dans les clous. Donc, j’ai pris le temps ce dimanche de finaliser proprement cette nouvelle, et de vous la soumettre en la publiant.

La série Les Enquêtes de Rational Thinking est une série parallèle à la série S.A.R.U. dont elle partage la thématique et la période narrative, en plus des personnages. Je tiens à la lancer en bonne et due forme, quitte à faire du travail en parallèle avec ma ligne de travail habituelle, comme ce que j’ai fait avec cette nouvelle. J’ai une troisième nouvelle de la même série dans les tuyaux, et je verrai dans les jours à venir si je la lance maintenant en rédaction ou si j’attends début janvier.

Après la publication de mon roman, une quatrième nouvelle de la série S.A.R.U. sera mise en chantier, j’ai déjà tous les éléments en tête et il ne me reste plus qu’à passer à la publication. Plus de nouvelles à ce sujet en temps utiles.

Rendez-vous mi-décembre pour des nouvelles de mon roman de fin d’année. Au plaisir de vous revoir !

Navigation des articles